Comment éviter le mal de transport durant un voyage ?

Pendant le voyage, il arrive que le cerveau ait du mal à gérer les informations transmises par les muscles, les oreilles et les yeux. Cela provoque un trouble qui entraîne la nausée, du vomissement et une fatigue atroce. Ce malaise est plus fréquent chez les enfants en bas âge. À part les médicaments, voici quelques astuces et conseils qui pourront aider vos enfants à supporter et à éviter ce mal de transport.

Que faut-il faire avant le voyage ?

Il faut préparer l’enfant physiquement et psychiquement bien avant le départ. Rassurez-le et montrez-lui que vous comprenez ses sensations. Une heure avant le départ, vous pouvez lui donner des anti-nausées. Jeûner n’est pas vraiment indispensable, cependant, il vaut mieux éviter de trop boire ou de manger des aliments trop gras. Donnez-lui le strict nécessaire, histoire de ne pas laisser l’estomac vide.

Que faire durant le voyage ?

Il est plus facile de voyager pendant que l’enfant dort. Toutefois, s’il reste éveillé, le mieux est de le conseiller de fermer les yeux ou de fixer le regard sur un point ou un objet. L’essentiel c’est de l’empêcher de sentir que tous bougent autour de lui. Quel que soit le mode de transport, assurez-vous qu’il voyage dans une condition paisible, loin des bruits et sans odeurs insupportables, surtout les odeurs des carburants. Si vous voyagez en voiture, placez le siège auto dans un endroit où il aura du mal à voir à l’extérieur. Prenez juste la peine de s’arrêter souvent pour qu’il puisse prendre l’air. Si vous voyagez en train, encouragez votre enfant à se lever et à marcher. Pour le distraire, vous pouvez lui parler ou lui raconter une petite histoire pour l’endormir. Si vous voyagez en avion, mettez-le dans une place au milieu, loin des petites fenêtres pour éviter la peur de l’altitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *